Sélectionner une page

Olivia Melchior est arrivée d’Allemagne, où elle est née, en Romandie en 1977 à l’âge de 3 ans. L’école R. Steiner de Lausanne où elle a suivi toute sa scolarité ainsi que le milieu artistique dans lequel sa famille l’a baignée ont sans doute contribué à faire germer son talent naissant. Mère très jeune, ses trois enfants maintenant grands ont aussi concouru à lui forger ce regard si particulier qu’elle porte à la vie.

 

Elle entre en 1997 dans le monde de l’art par la porte du graphisme et du design en créant logos, affiches, cartes de visite et en soignant la mise en page de périodique. Elle développe son sens de l’espace par la décoration de lieux festifs, commerciaux ou de restaurants. C’est en 2011, que son chemin la mène à l’Ecole d’Art Netzwerkmalerei à Bâle. C’est la révélation ! De l’art figuratif, elle passe sans transition à l’art abstrait. La jonction s’établi instantanément. 

« Mes toiles révèlent ce que je perçois de l’espace qui m’entoure, ce que mon corps capte et amasse de la qualité du lien entre toute chose, cette énergie sans cesse renouvelée dans laquelle tout être et tout objet trouve la place unique et vraie qui est la sienne parmi les autres. »

 

Rien ne définit mieux la démarche artistique d’Olivia Melchior. De ses toiles jaillissent les couleurs de la vie. La vie qui nous entoure et dont elle a lentement appris à en dompter l’énergie et la beauté. D’un simple trait qui fait voyager le regard elle nous transporte dans son monde empli de légèreté, de grâce et de profondeur mêlées. Tantôt chargés, tantôt épurés, des larges plages pleines aux lignes étroites, tout dans ses tableaux tente de reconstruire chez nous l’émotion d’un regard neuf, une nouvelle vision des espaces que l’on croyait connus et rébarbatifs. Son travail est une invitation perpétuelle à reconsidérer notre vision du monde, sclérosée par notre habitude, où la beauté des choses a fini par nous échapper. Une bouffée d’air pur, un réveil des sens qui nous enjoint de renaitre.

Ses toiles, dont quelques unes présentées ici, sont le fruit d’une longue recherche artistique sur le plan technique mais surtout intérieur. Depuis l’enfance, le dessin a accompagné tous les détours de sa vie. Elle a exploré beaucoup de techniques : de la craie au pastel en passant par le fusain; elle s’est aussi essayée à l’aquarelle, l’huile ou l’encre de chine. Ces expériences lui permettent aujourd’hui de mêler ces outils pour exprimer toute la richesse de la diversité du réel. C’est patiemment que sa technique s’est mise au service de son expressivité. Elle l’a pratiquée sur divers supports : cartes, matériaux naturels, murs pour finalement trouver l’ultime écrin: la toile.